Mémoire d’Outarde

$22.95

Montréal, 1984

Deux jeunes adultes en quête de sens dans une société en chute libre.

Jonathan, travailleur d’usine, au passé trouble, ravagé, amer.

Rose-Anne, finissante en anthropologie, allumée, incendiaire, follement amoureuse de Jonathan, qui la repousse.

Le portrait intimiste de deux humains qui se lancent dans une vaste enquête les entraînant au cœur des mille et une facettes de la « ville aux 100 clochers, minarets et autres flèches pointées vers le ciel ».

Un roman intemporel, un portrait saisissant du gouffre où s’engloutit une fin de siècle. L’émergence d’une vision.

 

Johane Filiatrault a su se démarquer dès la publication de ses premiers romans par la qualité de sa plume, que l’on ne peut s’empêcher de comparer à celle des grands écrivains francophones. Ses écrits nous transportent au cœur de nous-mêmes et, à travers les yeux de ses personnages, elle nous ouvre une fenêtre sur un monde rempli d’espoir. Son humanisme inspirant et son ouverture sur l’absolu en font une auteure incontournable.

 

 

100 en stock

Catégorie :

Description

 

C’est dans l’effervescence de la Montréal de 1984 que prend place le vibrant témoignage de Mémoire d’Outarde. L’histoire de Jonathan et Rose-Anne présente à la fois un portrait intimiste de l’amour et s’applique autant à l’individualité qu’à l’ensemble. Les lecteurs qui ont vécu ces années-là se trouveront replongés directement à cette époque, avec les mouvements sociaux et l’ambiance du tournant du siècle, et ceux qui ne les ont pas vécues pourront s’y retrouver grâce à la narration toute en images et en métaphores colorées, si caractéristique de l’auteure.

Le choix de l’année n’est d’ailleurs pas un hasard pour l’auteure qui souhaitait faire un parallèle avec l’œuvre de George Orwell. Ce grand écrivain prévoyait pour cette ère une aliénation complète de la société, asservie à un gouvernement omnipotent et omniscient. Mais où se situait réellement Montréal en cette année 1984 ? Le film Métropolis, également, a servi d’inspiration à Johane Filiatrault. L’œuvre allemande de science-fiction écrite en 1927 par le cinéaste autrichien Fritz Lang et son épouse Théa – un film noir et blanc et muet – expose effectivement avec un fort style expressionniste l’aliénation de l’humain à la machine et au travail tel que l’imaginait dans un futur pas si lointain les deux auteurs et époux.

Qu’en était-il réellement de la situation sociale et politique dans la Montréal de 1984 ?

Découvrez le point de vue de l’auteure sur la question. Portrait d’une collectivité en quête profonde de sens et voulant se libérer des démons de son histoire.

Informations complémentaires

Poids .32 kg
Dimensions 1.6 × 14 × 21.5 cm
ISBN

978-2-9817723-2-9

Frais de livraison en sus

6.50 $ pour une livraison au Canada

# de pages

284 pages

Auteure

Johane Filiatrault

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mémoire d’Outarde”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *